Compte-rendu de la réunion sécurité à la Mairie du 15 septembre 2016

Point sécurité des écoles – 15 septembre 2016 mairie de Maisons-Laffitte

Merci à Nathalie (Clos Lainé) et Marie-Line (La Renarde)

Cet été, un document de 89 pages nommé « Sécurité des écoles, des collèges et des lycées » a été publié par le gouvernement.

http://www.education.gouv.fr/cid105636/securite-des-ecoles-colleges-et-lycees.html

La mairie de Maisons-Laffitte a choisi de consulter le commandant de police de Sartrouville qui est notre référent pour les écoles du secteur. Il a suggéré 3 changements à apporter :

  1. Occultation des fenêtres qui donnent sur l’extérieur (et fenêtres qui donnent sur couloirs intérieurs pour le Prieuré par exemple) (niveau RC).
  2. Verrous moletés aux portes (verrouillage par poussée) + visiophone
  3. Rehausse des portails et leur occultation.

L’occultation des fenêtres et les verrous moletés sont en place depuis cet été (pas encore les visiophones). Cela a été fait cet été car c’était rapide à faire et peu coûteux (28k€). Par contre, il faut faire des appels d’offres pour le reste (le reste c’est la rehausse et occultation des clôtures et les visiophones). Le budget estimé est d’ 1 million €. Il faudra attendre plusieurs mois pour que ce soit fait.

D’autres dispositifs ont été ajoutés un peu partout dans les écoles de Maisons-Laffitte. E.g. grosses buses remplies de béton devant une école dans le parc pour empêcher une personne de foncer dans l’école avec son véhicule. Barrière ajoutée devant le Prieuré.

L’éducation nationale juge prioritaire de sécuriser les écoles mais ne donne pas pour autant de conseils concrets pour le faire. On entend tout et n’importe quoi. Plusieurs écoles n’ont rien fait mais pas à Maisons-Laffitte où toutes les écoles sont en train d’être protégées). Notre maire prend cela au sérieux et a décidé d’agir.

A ce jour, ni Maisons-Laffitte, ni le Maire n’ont reçus de menaces particulières ou personnelles. Cependant, le préfet demande quand même d’être vigilent dans les manifestations lorsque les employés du gouvernement portent les écharpes tricolores.

Autres mesures :

Il faut éviter les attroupements de parents d’élèves devant l’école avant ou après avoir déposé les enfants.

  • Lorsque du personnel technique doit intervenir dans les écoles (autre que le personnel habituel de la mairie), il faut les faire venir hors du temps scolaire.
  • Attention, des militaires armés (patrouilles) sont susceptibles de surveiller les écoles. On ne le sait pas à l’avance. (C’est arrivé au Prieuré. La mairie n’était pas au courant.)

L’éducation nationale a laissé aux maires de décider si les parents peuvent entrer dans les cours d’école ou pas. Le maire a laissé chaque école décider. (E.g. à Carrières-sur-Seine, un arrêté municipal interdit aux parents d’entrer dans les cours d’école.)

Concernant le PPMS intrusion du 13 octobre prochain, il n’y a pas de consignes particulières données. Chaque école décide de la façon de procéder. Pas très facile pour les maternelles avec de très jeunes enfants. Il faudra passer par le jeu.

Certains enseignants le vivent mal. C’est eux qui portent la responsabilité des enfants. Ils ne sont pas accompagnés. On leur dit seulement : « Soyez imaginatifs ». Les parents présents ont demandé si les enseignants ne pouvaient pas recevoir une formation (gestion du stress, premiers secours, etc.) mais seule l’éducation nationale peut mettre cela en place, pas la mairie.

A tous les parents, nous ne devrons rien dire aux enfants concernant le PPMS du 13 octobre. Les enseignants souhaitent gérer eux mêmes cette information.

Cette réunion a également permis de répéter les décisions de l’éducation nationale concernant les sorties scolaires (autorisées tant que déclarées à l’avance), pour les théâtres, sortie nature, etc. (pas besoin d’autorisation).

Par contre, comme les centres de loisirs sont sous la responsabilité de la mairie, Maisons-Laffitte a décidé qu’il n’y aura pas de sorties à Paris.

Pour finir la mairie a insisté sur le fait d’être vigilant. Il ne faut pas hésiter à appeler le 17 si nous voyons quelque chose de suspect dans la ville, même si nous ne sommes pas certain que cela pourrait être grave.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

9 − 1 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.