L’inspecteur mène l’enquête

Extrait de Mots d’excuse, de Patrice Romain.

Les œuvres épistolaires

Monsieur,

Mon éducation et ma situation professionnelle font de moi un homme respectueux de la discipline.

Toute fois, aujourd’hui, je transgresse cette règle au sujet d’une punition infligée à mon fils Sylvain sur instructions, semble-t-il, de Monsieur Milot.

N’y voyez aucune rébellion, mais, si je considère la punition comme acte de stabilité psychologique chez l’enfant, j’attends de l’administrateur qu’elle soit proportionnelle à la faute commise.

A l’énoncé du verdict, Sylvain m’a semblé plus touché par sa disproportion que par la punition elle même, il semblerait également qu’elle n’est pas égale pour tous. Cela appelle en moi une question: Sylvain serait-il devenu un fauteur de trouble?

Aussi aimerais-je que tous les éléments de cette enquête me soient communiqués, d’autant plus si les déclarations de mon fils s’avèrent sur le fait que Monsieur Milot lui aurait fait mettre en bouche, en cuisine, des feuilles de végétaux tombés à terre.

Afin d’éclaircir ce triste malentendu, il me serait fort agréable d’être confronté aux membres de l’établissement scolaire pouvant être mis en cause, à, savoir: Monsieur Milot et Madame Dalbert qui surveillait la cour au moment de l’événement. Je demande également votre présence à cette rencontre potentielle, vous qui connaissez bien Sylvain étant à même d’éclairer les intervenants sur sa personnalité.

Après avis de Monsieur Milot, je vous saurais gré de bien vouloir me donner acte de la décision qui sera prise pour faire suite à ma demande.

Dans l’attente, je vous prie de croire, Monsieur, en ma considération.

Mots d’excuse
Patrice Romain
François Bourin Editeur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

15 − 3 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.