Rythmes scolaires: de 2008 à 2013

Que pensez-vous de cette conclusion ? 2008, 5 ans à peine.

Il avait suffi à Xavier Darcos d’un arrêté pris en juin 2008, en dépit de l’avis négatif du Haut Conseil à l’éducation, pour supprimer d’un trait de plume les cours du samedi matin dès le mois de septembre suivant. Toute l’histoire de la scolarité française le prouve : on ne réintroduit jamais les heures que l’on supprime. Sans certitude de succès, il faudra deux ans, beaucoup d’énergie, beaucoup d’argent, pour accoucher au forceps de cette réforme toute bête : ramener les petits Français à l’école le mercredi et alléger un peu leurs journées de fous. Et dire que, pour une fois en France, tout le monde était d’accord.

Par

Source:
Fable française

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-huit − 12 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.